Présenter des examens


Présenter des examens
Avant l’examen
Évite de relire ton cours immédiatement avant l’examen, il est trop tard pour étudier : tu risques de t’embrouiller plus qu’autre chose.

Pendant l’examen
Si tu crois que tu vas oublier des définitions, des faits, des détails, note-les pour commencer sur ta feuille de brouillon pour avoir l’esprit tranquille.
Lis attentivement toutes les questions avant d’écrire quoi que ce soit.


Une technique à utiliser : ALTER
A : Administration
Indique au bon endroit tous les renseignements demandés : nom, classe, date, etc.
Respecte les consignes : disposition de la page, type de rédaction, etc.
L : Lecture
Lis et relis les questions. Assure-toi que tu comprends bien ce qu’on te demande.
T : Temps
Décide l’ordre dans lequel tu vas répondre aux questions en fonction de leur difficulté, de leur longueur, de leur poids dans l’évaluation, de ta maîtrise du sujet, etc.
Prévois pour chaque question un temps de travail précis
Prévois un temps pour la relecture et la correction en fin d’examen.
Respecte ce minutage : il ne s’agit pas de laisser des questions sans réponses.
E : Écriture
Fais un rapide plan de réponse et vérifie ensuite si cela répond complètement à la question. Organise ta réponse et reprends la structure de la question.
Passe alors à la rédaction proprement dite. Ne cherche pas à remplir ou à en mettre plein la vue, mais réponds de manière précise à la question.
R : Relecture
Vérifie l’orthographe, l’expression et l’agencement des idées.
Examine la présentation de ta copie.
Contrôle tes calculs.

L’examen oral
Si une préparation écrite est prévue
Ne rédige pas l’intégralité de ton intervention. Tu n’en as pas le temps et tu risques de perdre en souplesse et en naturel lors de ta prise de parole.
Rédige plutôt un plan de réponse sous forme de mots clés ou de carte mentale.
Sois vigilant à utiliser au mieux le temps prévu.

S’il n’y a pas de préparation écrite
Écoute attentivement la question. Éventuellement, fais-la répéter.
Ne fonce pas tête baissée : donne-toi un petit moment de réflexion avant de parler. Ton professeur préfère une réponse pensée, construite, plutôt qu’une intervention irréfléchie.
Présente le plan de ta réponse qui respecte la structure de la question.
Organise ton intervention en suivant ce plan.
Conclus ton examen.
© KEYMEULEN, Renaud, VANDEN BEMDEN, Paul, Plano 3-6, Journal de classe – secondaire – 2e & 3e degrés, Bruxelles, Wolters Plantyn, 2005

Modifié le: Friday 9 December 2011, 17:55